Plus de responsabilisation dans les services pharmaceutiques: Sinclair

Paul Sinclair (photo), président de la branche de la pharmacie de la Nouvelle-Galles du Sud (NSW), affirme que la conformité et la responsabilité doivent être renforcées pour que le sixième accord de pharmacie communautaire soit irréprochable.

Dans le dernier Bulletin de la Guilde, M. Sinclair a signalé des rapports récents selon lesquels certaines pharmacies, comme les magasins Chemist Warehouse, étaient activement encouragées à réaliser un nombre irréaliste de MedsChecks dans un court laps de temps.

“Pourquoi le ministère des Services à la personne (Medicare), l’agence de paiement, ne vérifie-t-il pas ces chiffres scandaleux?”, A-t-il demandé.

“En ne faisant rien, ils donnent de la validité à ces pratiques. Je rappelle clairement le ministre de la Santé de l’époque, Nicola Roxon, au début du cinquième accord, affirmant que chaque dollar dépensé pour les services dans la Cinquième Convention Pharmaceutique Communautaire (5CPA) devait fournir un bénéfice patient clair.

“Je doute vraiment que ces patients aient reçu cet avantage, bien que Chemist Warehouse semble certainement l’avoir.”

M. Sinclair a dit qu’à la lumière des nouvelles restrictions imposées à MedsChecks, il espérait que tous les programmes professionnels dans l’6CPA auraient des processus clairement vérifiables qui peuvent et devraient être examinés par les agents de conformité, afin de “garantir que les meilleurs résultats être atteint “.

La 6CPA devrait entrer en vigueur à la mi-2015 et sera négociée avec le gouvernement fédéral plus tard cette année.