Le fabricant met ses espoirs sur le changement d’horaire de codéine

Le fabricant de Maxigestic, AFT Pharmaceuticals, espère que le rééchelonnement de la codéine lui permettra de redevenir rentable au cours du prochain exercice.

Maxigesic est une combinaison de paracétamol et d’ibuprofène et le changement de codéine entraînera une croissance des ventes en Australie, indique la société.

Environ 750 millions de comprimés de produits en vente libre à base de codéine sont vendus chaque année en Australie.

La société a déclaré une perte nette de 18,4 millions de dollars au cours de la période de 12 mois terminée le 31 mars, en raison d’une perte de 13,3 millions de dollars l’année précédente.

Les revenus d’exploitation ont atteint 69,2 millions de dollars, les ventes de comprimés Maxigesic étant passées de 22 millions de comprimés à 74 millions de comprimés.

Les résultats reflètent la stratégie d’expansion sur les marchés domestiques de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de l’Asie du Sud-Est, tout en continuant à investir dans la recherche et le développement pour accroître les revenus internationaux, déclare le directeur général Hartley Atkinson.

La société a indiqué que le timing d’un retour aux bénéfices dépendrait de la croissance des ventes en Australie, des nouvelles dates de lancement et des accords de licence supplémentaires dans les grands territoires conjonctivite.

Les ventes australiennes ont augmenté de 19% à 37,1 millions de dollars et le marché représente maintenant 54% des revenus d’exploitation. Le chiffre d’affaires de la Nouvelle-Zélande s’est légèrement redressé au second semestre pour terminer l’année en baisse de 6% à 29,2 millions de dollars et représente désormais 42% du chiffre d’affaires.

Le chiffre d’affaires de l’Asie du Sud-Est a bondi de 55% à 1 million de dollars et le marché représente 1,5% des revenus d’exploitation du groupe, principalement à Singapour où l’enregistrement des produits est généralement plus rapide à obtenir. – AAP